Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/12/2020

1 livre, 80 vidéos et le RC Lens de retour en Ligue 1 : le bilan de 2020 !

L’année 2020 restera dans les annales ! Le monde a bien sûr été secoué par une crise sanitaire et économique, mais, pour le Racing Club de Lens et moi-même, quelques événements exceptionnels sont arrivés. En cette période de fêtes, je souhaitais donc prendre le temps d’en parler avec vous et de dresser un bilan…

bannière rcl archives bilan.jpg

L’Opéra du Peuple, préfacé par Guillaume Warmuz

Mes « followers » sur Twitter et Facebook ont pu suivre tout au long de l’année le parcours de mon livre, intitulé L’Opéra du Peuple, Le stade comme école de vie.

Pour ceux qui seraient passés à côté et souhaiteraient en savoir plus, je vous suggère de retrouver l’article publié le 1er avril dernier (et ce n’est pas une blague !) ou encore mieux, de le commander ! :) (sur mon compte eBay, en cliquant ici !).

Dès janvier, j’avais eu la chance, le bonheur et le privilège d’obtenir une préface de Monsieur Guillaume Warmuz, légende du Racing Club de Lens (champion 98, vainqueur de la coupe de la ligue 99, demi-finaliste européen 2000…).
Par la suite, ce sont mes proches et les supporters lensois que je côtoie « IRL » ou sur le net qui m’ont offert un précieux coup de main en participant à la campagne de prévente mise en place sur la plateforme Ulule. Celle-ci garantissait le financement de l’impression de 200 exemplaires de mon livre et me confirmait que le thème que j’abordais dans mon texte suscitait un réel intérêt.

Débutait ensuite une nouvelle étape, une nouveau marathon, et parfois une épreuve mettant sérieusement ma patience à l’épreuve : faire connaître mon livre à un maximum de monde, passionnés du RCL ou de foot en général, médias, supporters…le tout sans piston, même si, pour être totalement transparent, le journaliste expérimenté Xavier Barret (actuellement sur RFI, Eurosport et d’autres médias, autrefois membre important de la rédaction de France Football et de L’Equipe), fait partie de ma belle-famille et m’a convié dans l’une de ses émissions début août, ce qui fut une expérience très intéressante !

Je le confesse, la sphère médiatique n’est pas celle qui m’inspire le plus de respect. Le copinage n’est pas un mythe, tout comme l’opportunisme, le mensonge et les vaines promesses.

J’ai parfois été confronté à tout cela cette année, surtout après le retour du Racing sur le devant de la scène. Soudainement, les « spécialistes » du club se sont multipliés dans les médias et je me demande bien où ils étaient en 2018, quand nous venions de vivre l’une des pires saisons de notre histoire, tant sur le terrain qu’en dehors. Moi, à ce moment-là, je débutais l’écriture de mon livre.
Les concernés se reconnaîtront et je ne perdrai donc pas d’avantage de temps sur ce sujet !

Je préfère évoquer certains journalistes et autres professionnels qui ont été d’une grande générosité et d’une grande gentillesse avec moi, acceptant de lire et de relayer mon travail, sans se soucier du fait qu’il s’agisse d’une auto-édition ou que ce soit l’oeuvre d’un inconnu.

Je pense particulièrement à Clara de Beaujon (France 3 Nord), Myriam Bensalah et Bilal Nedman (Beur FM), Jean Bommel (RMC), Romain Molina (indépendant...et courageux, soit dit en passant !), Arnaud Tulipier (France Football), Cyril Jamet (émission Lens Foot), Frédéric Peter (RBM), Quentin Pourbaix (RCF) ou encore Charlotte Gruszeczka (We Sport).


Cyril Jamet a présenté L'Opéra du Peuple lors du 11ème numéro de son émission "Lens Foot", devant deux grands noms du RCL Eric Sikora, Franck Queudrue, ainsi que Sylvain Charley, journaliste de France Bleu Nord

Après de longs mois de relances, le service communication du RC Lens a fait un tweet et un post sur sa page Facebook pour saluer mon travail. J’espérais davantage, comme un jeu concours et même une mise en vente dans la boutique du club, mais je suis déjà reconnaissant de ce clin d’oeil.

 

Petit clin d’œil et toutes nos félicitations à un de nos fidèles supporters pour son livre « L’opéra du peuple » préfacé...

Publiée par Racing club de Lens sur Jeudi 1 octobre 2020

 

Voici donc une partie des articles et interviews publiés au sujet de L’Opéra du Peuple, y compris l’entretien réalisé par La Voix du Nord, la référence régionale (hélas accessible uniquement aux abonnés et que je n’ai donc pas pu lire moi-même).

-France 3 Hauts de France
-Radio Foot Internationale sur RFI
-RCF (interview)
-RCF (chronique)
-Ouest France / Le Courrier de l'Ouest
-La Voix du Nord
-We Sport
-RBM
-Actu.fr
-iGol (oui, j’ai pu évoqué le Racing et mon bouquin à un média polonais ! Merci Kamil !)

 

   L’image contient peut-être : texte qui dit ’ON L'A LU L'opéra du Peuple obüme ecote evie lexandre Talllez Guillaume Warmuz egradeduRCLens L'Opéra du peuple >> Alexandre Taillez est tombé amoureux du RC Lens un soir de Beauvais Lens en 2002.’
L'Opéra du Peuple évoqué dans France Football (10 novembre) et dans La Voix des Sports (été 2020)


Il y a des gens dont je ne vais pas pouvoir citer le nom mais qui sont pourtant les plus nombreux et les plus importants, ce sont les supporters lensois indépendants (le COVID m’ayant empêché de présenter mon livre en public et notamment aux sections de supporters…).

Si les médias ont parfois du mal à s’intéresser au boulot d’un gars qui n’est pas de leur monde, c’est à dire à « un gars du peuple », parfois brut de décoffrage, les fans du RCL, eux, m’ont soutenu dès le premier jour et le font encore chaque semaine, voire chaque jour, en commandant mon livre ou en relayant mes publications sur les réseaux sociaux.

Certains messages de soutien reçus m’ont bouleversé et valent toutes les couvertures médiatiques du monde.


Dans le lot, pas mal de « twittos », et je me dois de saluer amicalement Johnny Fudal, Eli et Umbre, Stéphane (« L’armoire Sang et Or ») et les gars de la Team Ouest.

Les sites madeinlens.com et lensois.com, références du web lensois depuis 15 ou 20 ans, sont également ceux m’ayant accordé leur soutien sans délais et sans condition, me donnant une très belle visibilité sur la communauté lensoise via deux interviews (ici et ).

Ils n’avaient pas d’intérêt à le faire si ce n’est celui d’aider l’un des leurs, un passionné.

Merci !

Merci aussi à un autre site lensois, lensabsolu.com, plus récent mais également très sérieux, livrant des analyses profondes après chaque match, qui a fait un petit encart publicitaire sur mon livre pendant quelques semaines sans me demander quoi que ce soit en retour.

« Cerise sur le gâteau », suite à un simple échange sur Twitter (décidément très important durant cette campagne promotionnelle), une légende vivante du sport nordiste m’a apporté son soutien en commandant mon ouvrage puis en l’évoquant sur son compte personnel, Monsieur Nando de Colo.

Est-il vraiment nécessaire de le présenter ? Cadre de l’Equipe de France de basket, premier joueur français à avoir été élu MVP (meilleur joueur) de l’Euroligue et du Final Four (avec le CSKA Moscou en 2016), apparu dans 125 matchs NBA entre 2012 et 2014 avec les San Antonio Spurs et les Toronto Raptors, toujours au plus haut niveau aujourd’hui sous les couleurs du club de Fenerbahçe, Nando de Colo est avant tout un enfant du bassin minier, né dans une petite commune près d’Arras et fervent supporter du RC Lens depuis sa plus tendre enfance.

Il appréciera sans doute les quelques chapitres de mon livre dédiés à la balle orange. Oui, si j’évoque surtout mon parcours de supporter lensois, il y a également quelques anecdotes autour d’autres clubs et donc, d’autres disciplines. En 2015, j’ai par exemple assisté à la demi-finale de l’Eurobasket entre la France et l’Espagne à laquelle participait un certain...Nando de Colo !

Au moment où j’écris cet article, je suis fier – et stupéfait – de pouvoir dire que j’ai vendu et expédié près de 270 exemplaires de L’Opéra du Peuple, dans tous les départements français ou presque ! Le tirage initial de 200 exemplaires fut épuisé à la fin de l’été et m’a poussé à en faire un second de 150 exemplaires. Le bureau de Poste est devenu ma deuxième maison !

Pour être le plus exhaustif possible et faire une dernière salve de remerciements, je tiens à dire que quelques supporters lillois ont acheté mon ouvrage, y compris Jérémy, lui-même auteur d’un livre sorti cette année ! Loïc, célèbre supporter ajaccien (RIP la 106 et félicitations pour le bébé!), m’a lui aussi montré toute sa sympathie ! De quoi oublier le seul et unique message d’insultes, envoyé par un supporter marseillais agacé par ce que j’avais écrit sur son club… Peuchère !

Enfin, les copains de Beauvais (ma ville natale, où mes grands parents lensois s’étaient exilés pour le travail !) ne sont pas en reste et m’ont offert une tribune sur le site tribune-beauvaisienne.fr.

80 vidéos et un hommage à un ancien lensois parti trop tôt

Le confinement décrété par le président de la République au mois de mars fut une épreuve. A mon (très) modeste niveau, j’ai voulu mettre un peu de baume au coeur à tous les amoureux du Racing en multipliant les publications de vidéos sur YouTube.

Résumés, extraits, beaux buts, mix… 32 vidéos furent ainsi publiées en quelques semaines, avec un retour particulier sur les saisons 2005/2006 et 2006/2007, mais en me permettant quelques aller-retours à d’autres périodes !



PSG-Lens, 2005/2006, 3-4



Lens-ASSE, 2006/2007, 3-3



Lens-Lille, 2003/2004, 2-1



Lens-Marseille, 2009/2010, 1-0

Cela s’est poursuivi à un rythme me paraissant plutôt honorable tout au long de l’année.

Au total, 80 vidéos ont ainsi été publié en 2020, portant le total à 300 ! (sans prendre en compte la chaîne Dailymotion, plus mise à jour mais encore bien fournie).

Vous pouvez entre autres voir ou revoir la « série » réalisée par Canal+ en 2008, lorsque nous retrouvions hélas les terrains de Ligue 2, mais aussi le but dans les arrêts de jeu d'Adamo Coulibaly contre le LOSC au Stade de France en 2014 et même le résumé d'un match fou de Coupe de France, lorsque le RCL vint à bout de Montpellier 5 buts à 4 lors de la saison 1979/1980 !

La dernière vidéo en date fait malheureusement écho à un drame survenu le 29 novembre : Papa Bouba Diop, joueur lensois de 2002 à 2004, est décédé à l’âge de 42 ans après avoir contracté la maladie de Charcot. J’ai donc décidé de réaliser un petit montage regroupant les buts que le géant milieu de terrain avait inscrit pour nos couleurs en L1 afin de lui rendre un dernier hommage.


Il est très touchant de constater que cette vidéo a eu un écho important auprès des internautes sénégalais. Papa Bouba Diop était bien sûr l’un de leurs héros, buteur à 3 reprises lors de la Coupe du Monde 2002, y compris lors du fameux match contre les Bleus, remporté 1-0 par les Lions de la Teranga...

Et en 2021 me direz-vous ?

Le programme n’est pas encore tout à fait fixé, mais, à la fin du printemps, nous fêterons – déjà !- le 10ème anniversaire du lancement de « RCL Archives ».

Je ne manquerai donc pas de vous proposer du contenu exclusif pour fêter cela !

Si l’on suit le rythme actuel, la chaîne devrait par ailleurs passer le cap des deux millions de vues d’ici quelques mois après avoir « explosé les compteurs » en 2020.

Pour conclure le bilan personnel de l'année, il me faut parler rapidement de la superbe série documentaire diffusée sur la chaîne L'Equipe à l'issue de la saison 2019/2020. Ayant donné une image de Daniel Leclercq à la boîte de production qui s'occupait de ce travail, j'ai eu droit d'avoir mon nom au générique de l'épisode concerné, sans n'avoir rien demandé ni en avoir été averti. Quelle belle surprise ! 


En 2020, les Sang et Or font de nouveau rêver

J’ai gardé le meilleur pour la fin : en 2020, notre Racing a enfin retrouvé sa place en Ligue 1 ! Après 5 années consécutives au purgatoire et plus ou moins une décennie de galères, c’est bel et bien arrivé !

On ne peut pourtant pas dire que l’année avait commencé de la meilleure des manières, Philippe Montanier et ses hommes ne trouvant pas la solution pour décrocher le moindre succès lors du mois de janvier. Pire, le bilan des deux premiers mois n’était pas loin d’être catastrophique avec une seule victoire en sept matchs, cette série se concluant par deux revers honteux à Châteauroux (3-2) et à Bollaert face au Stade Malherbe de Caen (1-4). C’en était trop pour le boss Joseph Oughourlian qui décida de remercier son entraîneur et de promouvoir un « inconnu », Franck Haise.

Un choix qui s’avérera payant puisque le nouveau stratège du Racing, ancien footballeur pro (avec un passage à Beauvais, je tiens à le signaler!) remporta ses deux premiers matchs, face au Paris FC et Orléans.

Ce match contre les orléanais se joua à huis clos. Pas de sanction de la ligue à l’horizon mais l’émergence d’un virus méconnu, apparemment venu de Chine, qui obligea immédiatement le monde du sport à s’adapter…avant de s’arrêter.


Vous connaissez la suite : le gouvernement français a incité les ligures sportives professionnelles à tirer un trait sur la saison 2019/2020, et, quelques semaines plus tard, la LFP décida de valider la promotion en Ligue 1 des deux premiers du classement de Ligue 2, le FC Lorient...et le RC Lens.
Le pénalty inscrit par Florian Sotoca contre Orléans dans un Bollaert désespérément vide devint soudain un moment clé de notre histoire récente. Singulier, inattendu, exceptionnel...bref, un scénario à la lensoise !

Cette montée était-elle méritée ? Je ne sais pas si mérité est le mot juste, elle n’est en tous cas pas volée ! Malgré sa période pénible du début d’année 2020, Lens était dans les hauteurs du classement depuis de longues semaines et avait même décroché le titre honorifique de « champion d’hiver ». La régularité lensoise et la régularité lorientaise ont payé ! Le sort malheureux de Toulouse et Amiens, relégués de Ligue 1, n’était lui non plus pas si révoltant. Certes, les Picards avaient encore une infime chance de se sauver et c’est ce qui fait tout le charme du sport. Le Téfécé, en revanche, se faisait humilier chaque semaine et aurait même pu battre le record du plus petit nombre de points acquis par un club de l’élite ! (un record qui est donc toujours détenu par…Lens, depuis 1988 !).

Si nous n’avons pas pu célébrer notre retour en Ligue 1 comme il se doit, s’il n’y a eu ni défilé dans les rues ni accueil des joueurs à l’aéroport, si les bières n’ont pas coulées à flot dans les bars de Lens et que nous n’avons pas pu dire « merci » à notre équipe dans une fête mémorable, je crois que nous n’avons pas boudé notre plaisir et que nous avons eu raison.

Le plus beau était encore à venir puisque, non content de faire redécouvrir à nos couleurs les stades de L1, les hommes de Franck Haise, confirmé à son poste, nous ont proposé une première partie de saison tonitruante. Avec 8 victoires et 27 points en 16 matchs, ce qui nous offre une belle 7ème place avant Noël, le bilan comptable est exceptionnel, mais la plus grande satisfaction est sans conteste le jeu proposé. La composition d’équipe en 3-5-2 pousse tout le monde vers l’avant, c’est aussi le symbole de ce qui est demandé aux joueurs : marquer plus de buts que l’adversaire. Le recrutement estival fut brillant, y compris lorsque la direction a parié sur des joueurs très jeunes ou méconnus à l’image de Loïc Badé ou d’Ignatius Ganago. Le coordinateur sportif Florent Ghisolfi et le directeur général Arnaud Pouille ont bien bossé, c’est le moins que l’on puisse dire !



Gaël Kakuta, formé à Lens, est de retour à la maison depuis cet été et a immédiatement pris les reines du jeu lensois, à tel point qu’on se demande si un joueur de son profil et de son niveau avait porté la tunique sang et or depuis le départ de Jérôme Leroy fin 2005...ou même de Stéphane Ziani en 1998 ! S’il fallait faire une autre comparaison prestigieuse au sein du secteur offensif, je dirais que la détermination, la combativité et l’altruisme de Florian Sotoca ne sont pas sans rappeler un certain Tony Vairelles !


Lors de la brève période hors confinement, les abonnés de Bollaert ont pu assister à une rencontre, ceux de la Marek mettant une belle ambiance contre Paris malgré la limite des 5 000 spectateurs ce jour-là. Contre le PSG comme face à Lorient, Rennes ou Monaco, Lens a mis fin a de longues séries négatives, démontrant là encore qu’en 2020, tout était possible. Hélas, pas encore de succès dans le derby, mais, le 18 octobre, un rassemblement populaire exceptionnel a accompagné le bus des joueurs en partance pour Lille. Des images rares, dignes de l’Argentine ou de la Grèce !


Hormis la frustration de ne pas pouvoir assister à tout cela depuis les tribunes, nous avons bel et bien de quoi être fou de joie, mais nous avons retenu la leçon : pas d’emballement intempestif, l’objectif est encore le maintien, et, à plus long terme, de pérenniser – à nouveau ! - la place du RC Lens en Ligue 1.

Le RC Lens est à part, hors du monde et hors du temps, son public est fou de foot, et, pour nous, 2020 fut bel et bien synonyme d’espoir !

Merci lensois !

Alexandre, 
Administrateur des comptes RCL Archives depuis 2011

 

01/04/2020

Découvrez mon livre : « L’Opéra du Peuple, Le stade comme école de vie »

Je suis heureux de vous annoncer la mise en vente de mon livre, « L’Opéra du Peuple, Le stade comme école de vie » !

Avant de vous en dire plus, retrouvez ci-dessous une vidéo de présentation ainsi que les liens PayPal et eBay qui vous permettront de vous le procurer. Attention, afin de ne pas encombrer les services postaux, les commandes ne seront expédiées qu’à la fin du confinement instauré en France. Merci de votre compréhension !


 

L'Opéra du Peuple

 

livre,voyages,culture,rc lens,guillaume warmuz

Cette parution ne sera pas une surprise pour tout le monde puisque j’ai mené une campagne de financement participatif du début du mois de février à la mi-mars, campagne lors de laquelle 71 exemplaires ont été précommandés.

Sans vous faire patienter davantage, voici la présentation du livre, identique à celle présente sur la 4ème de couverture :

Qui se cache dans la foule d’anonymes arpentant les stades du monde entier ? Pour les non-initiés ou les observateurs non avertis, nous, supporters de football, ne sommes que des rustres allant voir « des millionnaires taper dans un ballon ». Le foot serait notre drogue, « l’opium du peuple ».

À travers plus de quinze ans de déplacements effectués la plupart du temps pour suivre mon club, le RC Lens, mais aussi des voyages en famille ou entre amis, j’ai accumulé des centaines de souvenirs et fait de nombreuses rencontres me permettant aujourd’hui de dévoiler l’envers du décor. Ceux qui ont la réputation d’être « un peu bêtes », considérés comme des brutes incultes, auront désormais une autre image. Sans hypocrisie ni tabou, en vérité, vous comprendrez qu’un stade de football n’est rien de moins que l’opéra du peuple.


Une préface signée Guillaume Warmuz

Vous l’avez certainement déjà remarqué, mais j’ai eu la joie, le privilège et la fierté d’obtenir une préface d’une légende du Racing Club de Lens, Monsieur Guillaume Warmuz.

Je ne saurais exprimer suffisamment ma gratitude envers cet homme dont les valeurs dépassent de loin le simple cadre du football.

En tant qu’amour eux Racing, je vous propose toutefois une vidéo réalisée en son honneur et dans laquelle vous reverrez les images des plus grands moments de sa carrière.




Je compte sur vous !

Mon livre est réalisé en auto-édition, et, si je mène d’ores et déjà les démarches pour faire parler de lui, la meilleure promotion sera la publicité que ses lecteurs en feront !
Vous aimez L’Opéra du Peuple ? Faites-le savoir autour de vous !

Je vous remercie par avance pour votre confiance,

N’hésitez pas à me poser vos questions dans les commentaires ou par mail à l’adresse suivante :
è operadupeuple@orange.fr

A bientôt ici même, sur Twitter ou sur Facebook,

Alexandre, 
Administrateur des comptes RCL Archives depuis 2011

04/02/2017

Merci pour ce (merveilleux) moment !

Le 17 décembre dernier, la grande fête prévue pour les 110 ans de notre Racing avait été gâchée. Malgré la victoire lensoise contre le Gazélec Ajaccio, tout ou presque était allé de travers ce jour-là, comme je l’expliquais dans un article que vous pouvez retrouver en cliquant ici.

Si tout ne va pas pour le mieux dans le meilleur des mondes un peu plus d’un mois plus tard, je suis heureux de vous dire que la cellule marketing du club, malgré sa dénomination professionnelle plutôt effrayante, a eu un geste très humain et fort sympathique envers moi !

Après avoir pris connaissance des faits, un membre de ce service (à qui je n’ai pas demandé l’autorisation de citer le nom et que j’appellerai donc Monsieur Marketing J) m’a en effet proposé de visiter notre merveilleux stade Bollaert et de m’offrir un maillot avec le flocage de mon choix. Il ne s’agissait pas juste de belles paroles, la visite a bien eu lieu le 3 février avant le match entre le RCL et Troyes !

Comme vous pourrez l’imaginer en voyant les quelques photos ci-dessous, ce fut un moment unique et je souhaite à chaque supporter lensois d’avoir un jour la chance de pouvoir gravir les marches qui mènent à la pelouse de Bollaert. Je diffuserai plus de photos de cette journée d'ici quelques jours sur la page facebook RCL Archives

 

CIMG0878.JPG

Les fameuses marches !

 

CIMG0879.JPGNotre maison !

 

CIMG0880.JPG

CIMG0888.JPG

Le vestiaire lensois à quelques heures du match contre l'ESTAC !

 

 

Après le terrain, ce fut le moment de découvrir les entrailles de la tribune Lepagnot. Si le prestige des salons vip ne m’a pas échappé, j’ai surtout envie de partager avec vous les nombreux trésors qui y sont enfouis. Les références aux grands joueurs ayant porté la tunique Sang et Or sont nombreuses, mais on y trouve surtout une collection unique de maillots de l’histoire du club, présentés sous cadres, dont certains m’étaient même inconnus, c’est dire ! On peut également trouver le maillot bleu ciel porté entre 1922 et 1924…une antiquité qui aurait presque sa place au Louvre Lens ! J

 

CIMG0892.JPG

Maillot de la saison 1943/1944

 

CIMG0893.JPG

Maillot de la saison 1953/1954

 

CIMG0895.JPG

Le maillot bleu ciel porté entre 1922 et 1924

 

CIMG0900.JPG

Le RCL à l'honneur d'une campagne publicitaire des chewing-gum "Olympiad" 

 

CIMG0901.JPG

A Lens, on n'oublie pas les anciens !

 

Monsieur Marketing avait mis les petits plats dans les grands, puisqu’il finissait l’après-midi en m’invitant (ainsi qu’un membre de ma famille qui m’accompagnait) à passer la rencontre dans cette tribune d’honneur….et de voir l’échauffement puis l’entrée des joueurs depuis la pelouse ! Je dois bien avouer qu’il était difficile de cacher mon émotion en vivant une Lensoise depuis le bord du terrain.

 

CIMG0914.JPG

L'échauffement des Sang et Or

 


L'entrée des joueurs et la Lensoise depuis le bord du terrain !

 

 

De nombreux anciens grands joueurs du Racing fréquentent encore le club et le stade, j’ai ainsi eu la chance d’échanger quelques mots avec eux (en revenant notamment avec Jocelyn Blanchard sur son but somptueux inscrit contre le Vitesse Arnhem en 1999, que vous pouvez revoir en cliquant ici, à 6mn13 sur la vidéo). Encore un grand merci à eux pour leur disponibilité et leurs sourires.
« Big-up » aussi aux quelques joueurs actuels qui sont venus prendre des photos et signer des autographes après la rencontre en tribune Lepagnot, et ce malgré la déception du résultat nul et vierge.  

 

Thomert + Moreira.jpg

Olivier Thomert et Daniel Moreira

 

Sikora + Blanchard + Queudrue.jpg

Captain Siko, Jocelyn Blanchard et Franck Queudrue !

 

CIMG0961.JPG

Kermit Erasmus, Jean-Kévin Duverne et Kévin Fortuné

 

Cvetinovic.jpg

Dusan Cvetinovic

 

Il me semble important de dire quand les choses ne vont pas, mais il me semblait également normal de faire part de cette généreuse initiative. Le Monsieur Marketing du club m’a permis de vivre un moment inoubliable et je l’en remercie chaleureusement !

A très bientôt pour de nouvelles vidéos…un conseil, apprenez le tchèque ! ;)

 

Riv' - RCL Archives

 

18/12/2016

De rien, mon cher Racing !

Il y a près de cinq ans et demi (déjà !), je décidais de lancer le projet « RCL Vidéos Archives » sur Dailymotion et Facebook. Ayant enregistré de nombreux grands matchs du Racing diffusés à la télévision durant les années 2000, je souhaitais les mettre à disposition de tous les supporters du club, d’autant plus que nous venions de connaître une deuxième relégation en Ligue 2 en trois ans. Si la nostalgie était de mise, c’était également un projet basé sur l’espoir, et un hommage à l’histoire d’un club centenaire qui ne se laisserait pas abattre par quelques saisons difficiles.

fond RCL Archives Vidéos.jpg

 

L’idée a rapidement connu un certain succès, et surtout suscité beaucoup d’attente. Des amis et des supporters du RCL m’ont prêté quelques-uns de leurs trésors, notamment des vhs de matchs européens, ou encore du mythique quart de finale  de la coupe de France 1993/1994 remporté 2-1 par nos joueurs au Parc des Princes face au grand PSG.

J’ai donc décidé de lancer un site (sur lequel vous vous trouvez actuellement, qui, certes, manque parfois de mises à jour), un compte Youtube, et de ne plus me contenter de diffuser des matchs en intégralité, comme c’était le cas pendant un temps. J’ai ainsi commencé à faire des montages, des mix, sur certains joueurs ayant marqué l’histoire de notre club ou sur certains événements. Un travail long à réaliser, mais également un plaisir : quel pied de revoir et parfois même de découvrir les plus beaux gestes et les buts des joueurs ayant porté la tunique Sang et Or saisons après saisons. Quelle joie également de voir Jimmy Adjovi-Boco et les joueurs formés à la Gaillette apprécier et partager le montage consacré à Eric Sikora, l’homme qui symbolise peut-être le plus ce qu’est le Racing Club de Lens (n’oublions pas cependant Arnold Sowinski, entre autres !).


                                     

[mix] Éric Sikora - Légende du RC Lens

 

J’ai donc fini par être contacté par le salarié du Racing Club de Lens en charge des relations avec les supporters, cela devait approximativement être au printemps 2014. Ce dernier souhaitait que je lui fournisse certaines vidéos afin qu’elles soient diffusées sur la chaîne régionale Wéo en supplément de l’émission  traitant de l’actualité du club. Il y eut notamment le match de 1977 entre Lens et la Lazio de Rome, ainsi que le match Auxerre-Lens du 9 mai 1998, jour de l’obtention du titre de Champion de France. C’était avec plaisir que je répondais favorablement à cette demande, même s’il me paraissait assez surprenant que ces vidéos ne soient pas dans les archives du club.

 Le salarié en question m’avait par ailleurs prévenu qu’il ne pourrait citer le nom de mon site internet à l’antenne, expliquant que j’utilisais des images appartenant à Canal+ et TF1 et que cela pourrait entraîner la fermeture de mes pages. Notez que je ne touche bien sûr aucun centime pour la totalité de ce projet, je monte des vidéos comme d’autres confectionnent des drapeaux ou des tifos : par amour du RCL.

Pas de remerciements donc, pas de petit clin d’œil… et plus de clé USB ! Si le salarié du club avait su venir jusqu’à mon domicile pour récupérer le support contenant les vidéos, c’était visiblement une autre paire de manches de venir le rapporter. Pas une première du côté du RCL. Sur Twitter, où je suis également inscrit, un supporter m’apprend qu’en 2006, lors des festivités du centenaire, il avait prêté plusieurs objets au club pour enrichir une exposition, et que ces objets  ne lui avaient jamais été restitués.  

Je ne me laisse pas abattre, et je reprends de plus belle et toujours avec plaisir la confection de vidéos. L’histoire européenne du club, les buts de Daniel Moreira, les plus beaux gestes de Seydou Keita ou de Tony Vairelles, les plus beaux arrêts de nos gardiens, etc etc….tout y passe ! Et c’est toujours avec une pointe d’émotion que je vois tel ou tel joueur concerné par un montage y réagir positivement, comme l’attaquant Eduardo au sujet du mix consacré aux joueurs brésiliens passés par le Racing il y a quelques semaines.

rcl archives eduardo.jpg

 

2016 marquait le 110ème anniversaire du Racing Club de Lens. Si le chiffre est moins symbolique que lors d’un centenaire, je souhaitais cependant marquer le coup avec une nouvelle vidéo. Le montage en question, sorti en mars dernier, se révèle être l’un des plus regardés de tous, avec plus de 8 800 vues sur Youtube et 4 300 sur Facebook.


                                   

[mix] RC Lens - 110 ans d'émotions : 1906/2016

 

Le 17 décembre, pour le dernier match des lensois en 2016, une grande fête est prévue. Un cortège des supporters doit traverser les rues de Lens, avant de se retrouver sur le parking du Stade Bollaert pour y regarder quelques vidéos et pour acclamer quelques anciens joueurs ayant fait le déplacement pour l’occasion. Hélas, la sous-préfecture et quelques personnes « non identifiées » autour du club décident de gâcher la fête ; le cortège est finalement interdit et les supporters à l’origine de l’initiative sont menacés de poursuites et de lourdes amendes. Ces derniers décident donc - légitimement d’après moi - de boycotter les quelques autres opérations mises en place par le service de communication du RCL. Il n’y avait donc pas foule sur le parking P10 de Bollaert en début d’après-midi, près de l’écran géant et de la caravane, finalement installés pour une cinquantaine de curieux tout au plus.

Mécontent de l’attitude du club, je n’avais pas prévu de m’y rendre. C’est une musique familière qui m’a amené à y aller, celle de l’une de mes vidéos, justement celle consacrée au 110ème anniversaire. Je suis donc allé vérifier ce que je présumais : mon travail était bien repris par le club, amputé du logo « RCL Vidéos Archives » et des liens menant vers mes pages, sans évidemment m’avoir averti auparavant, sans remerciements non plus. Je suis donc allé échanger deux mots avec le fameux salarié du RCL, présent sur les lieux, pour une petite mise au point, et au passage pour savoir ce qu’il en était de ma clé USB ! « On a trouvé ça sur internet, c’était libre… De toute façon il n’y a pas de public…» Certes…  

V__790A.jpg

 

Une fête gâchée

 

Mon coup de gueule courtois a néanmoins poussé le salarié à laisser le logo de ma page sur une autre de mes vidéos diffusée sur l’écran géant, et à citer mon prénom. Merci…mais tout ça n’est pas une question d’égo mal placé. Je ne peux juste m’empêcher d’être surpris de voir mon travail repris de la sorte alors que le club n’a même jamais souhaité le relayer sur internet.

Parmi les autres vidéos diffusées sur l’écran géant, certaines proviennent de la série « Le jour où… », qui sont, quant à elles, publiées par la page Youtube officielle du RC Lens. Comme les miennes, ces vidéos reviennent sur des moments clés de l’histoire du RCL. Et encore une fois, les méthodes employées par les salariés du RCL ne sont pas toujours très claires. Si la vidéo retraçant le fameux Auxerre-Lens de 98 reprend les images que j’ai fournies au club, passe encore. En revanche, il y a quelques mois, grâce au twittos lensois @nechibou, qui avait procédé à de longues recherches auprès des services d’archives de différentes chaînes TV, je publiais un court résumé de Lens-Marseille 1992, match important de l’histoire du Racing, puisqu’en plus de la victoire offerte par Francis Gillot, le Stade Bollaert réalisait ce soir-là son record d’affluence avec 48 912 supporters. Quelques semaines plus tard, le club reprenait la vidéo telle quelle, sans prévenir ni remercier qui que ce soit. Il fallut alors la grogne des membres de Twitter pour avoir droit à un mea culpa timide du compte officiel du club, vite noyé dans les abysses du réseau social.


                         

La vidéo originale, trouvée par le twittos @nechibou, postée le 27 janvier 2016


                         

La même vidéo reprise sans demande ni remerciement par le club le 18 février 2016

 

Si ces anecdotes peuvent paraître insignifiantes, elles symbolisent les liens entretenus par la direction ainsi que certains employés du Racing Club de Lens avec ses supporters. Les supporters Sang et Or, reconnus et encensés par les joueurs, les médias, les fans des autres clubs, et même par les gens ne suivant pas le football, sont l’image du club. Leur passion et leur dévotion malgré l’enchaînement des mauvaises saisons suscitent le respect, et a bien rendu service à la direction du club au moment où il fallait trouver un nouveau propriétaire. L’image, la passion et la patience du supporter lensois sont sucées jusqu’à la moelle, sans geste en retour, et la direction multiplie même les pieds de nez en échange. Je considère que c’est ce geste que le club m’adresse mois après mois concernant mes vidéos, mais l’exemple de ce 17 décembre et des menaces adressées aux instigateurs du cortège festif qui était prévu est d’autant plus criant. Il faut aussi rappeler les événements de la saison 2015/2016, quand après des incidents au Havre, en partie provoqués par les « forces de l’ordre », Gervais Martel décidait d’interdire l’accès du stade Bollaert aux Red Tigers, groupe fidèle au RCL depuis 1994 et parmi ses principaux soutiens lorsqu’il fut écarté de la présidence du club par le Crédit Agricole en 2012 !


                         

Tifo hommage à Gervais Martel durant l'été 2012: une fidélité pas récompensée 

 

Pourtant, les supporters continueront de chanter, comme ce fut le cas en 2ème mi-temps contre le Gazélec Ajaccio, après la sortie d’un tifo exceptionnel. Je continuerai également les vidéos, et chacun suivra avec passion la suite de la saison 2016/2017, avec l’espoir d’un retour en Ligue 1 dès le mois de mai prochain. Pas pour les beaux yeux de Gervais, ni pour ceux d’un employé du club, qui pense que les faveurs et les privilèges dont il bénéficie depuis 20 ans lui permettent de nous mépriser tout en lui assurant un respect qu’il ne cherche pas à mériter. Pas non plus pour un repreneur azéri, espagnol ou martien, qu’il soit mafieux ou honnête. Pas pour Be In Sport, Canal+ ou tout autre diffuseur, profitant aussi chaque année de notre ferveur. Et enfin, pas pour Adidas, Nike ou Umbro, se disputant le droit de vendre des maillots Sang et Or à 85 euros…

Non, nous resterons là pour le blason frappé de la lampe de mineur et des fleurs de lys, nous resterons là pour la mémoire de nos anciens, joueurs, mineurs ou supporters, qui ont fait d’une région exploitée et moquée une terre de football incomparable. Nous resterons là pour les 25 à 30 000 inconditionnels qui arpentent les travées de Bollaert années après années malgré la Ligue 2, et pour ceux plus nombreux encore qui vibrent matchs après matchs derrière les Sang et Or. Nous resterons pour les Marek, Sowinski, Warmuz, Siko et autre Queudrue, qui ont fait notre fierté en donnant tout ce qu’ils pouvaient au RCL. Nous resterons pour les Varane, les Aurier, les Le Moigne, Bostock ou Fortuné, formés à la Gaillette ou venus s’expatrier dans Pas-de-Calais, en respectant toujours ce que représentaient le club et ses supporters !

L’avenir nous appartient, nous nous retrouverons donc très vite pour de nouvelles vidéos ! Allez Lens !

 

Riv' - RCL Archives

 

Remerciements particuliers à Greg, Aurel, Danny, @nechibou, tracidor du forum Soccers.fr et à ma mère !

 

24/01/2016

Mise à jour du blog pour le 110ème anniversaire du club !

Le blog se met à jour pour fêter le 110ème anniversaire du RCL !

Vous retrouverez donc les mix publiés ces derniers mois sur la chaîne youtube, ne manquez pas les montages consacrés au derby du Nord, au stade Bollaert, à notre Tony Vairelles bien aimé, ou encore à la rivalité Lens-Paris.

De nouvelles rubriques "saisons" ont également fait leur apparition à la droite de l'écran afin de simplifier la recherche de vidéos.

De nombreuses nouvelles images seront publiées ces prochains mois, restez donc attentifs à l'activité de "RCL archives". Pour cela, n'hésitez pas à suivre le compte twitter ou la page facebook (liens en haut à gauche).

A très bientôt et allez Lens !

 

joyeux anniversaire.jpgLe visuel créé par le club pour le 110ème anniversaire